Accueil

18/12/2010

Le bon, l'arbitre et le trippant

posté à 20h42 dans "CR"

Comme convenu, un petit CR (plus long ici) sur ma seconde participation à l'Ironman Western Australia :

 

- la natation s'est très bien passée, quelques méduses pour ne pas s'endormir et un grand aller/retour plus tard => un 54'33 très satisfaisant et plus rapide que prévu (conditions de mer plus rapides que l'année passée)

 

- le vélo s'est déroulé en plusieurs temps => dépassé (50km), dépassant (70km), déréglé (27km), dépité (1km), déchaîné (7km), déchaussé (4'30), déterminé (26km). Pour un total de 4h57 incluant un passage dans une penalty box (la honte ultime) pour un supposé "blocking". Je pensais valoir + 6% de la moyenne des 3 premiers, je suis finalement à +6,85% en décomptant l'arrêt.

 

- le marathon s'est résumé à une course au feeling pur, à respecter mes consignes internes et externes, à jouer avec le vent, et le chrono. Au final : 3h04'10. J'espérais 12% des 3 premiers et finalement, je suis également à 6,8% principalement dû aux fait que "devant" ça n'a pas couru très vite (Vernay pas dans un grand jour, Jacobs - auteur du marathon le plus rapide de l'histoire à Kona* deux mois plus tôt - n'ayant pas récupéré totalement, Neyedli un peu émoussé etc...). Du coup, tablant sur un 2h45 pour la gagne, mon 10è temps à pied me donne un écart relatif plus faible. Je ne feinds pas mon plaisir...

 

Au total, 8h59'41 (45' de la gagne) et une 18è place au scratch(2è dans ma caté à 3'57 du premier, synonyme de qualification pour Kona 2011).

 

 

Les objectifs annoncés (prendre du plaisir, des repères, (in)valider du matos) ont été atteints et j'ai essayé de savourer avec Patrice en ne me projetant pas trop vite sur le futur, comme auparavant, et en appréciant l'instant.

 

 

J'en profite pour, avant tout et par-dessus tout, pour remercier ceux qui m'ont tant apporté dans cette prépa et cette année si compliquée. En premier lieu, Guillaume qui a imprimé un style barreauque décisif à ma fin de saison. Aux précieux Sylvain B., Fred F., Guillaume L., Vincent D. et Nicolas L. pour leur soutien constant ; mais la liste est longue (ESNT, X-Pier Team, Team Médard,...) et l'allonger reviendrait à risquer la toujours impossible exhaustivité donc un grand merci à ceux qui se reconnaîtront.

 

A bientôt et bon courage, car comme le disait l'entraîneur canadien à la mi-temps du dernier match amical Canada-Espagne : "béfiance, l'ibère est rude surtout sur la fin". Bon, il était enrhumé mais le message était limpide.

 

 

 

 

 

*sur le parcours actuel.

 


Autre news:
22/08/2017 : Hard Corps ou quand le noyau dure
07/01/2017 : back stAGe
14/10/2016 : Bec & Ongles
21/09/2016 : Le bon mot ment face à l'instant damné
27/01/2016 : Disque court, de la méthode...
24/08/2015 : Sauver les meubles (sans finir en kit ®)
19/06/2015 : wInnIcot
19/02/2015 : Quand le temps t'accule, tant pis ! Oeuvre et le pull, prends !
24/12/2014 : Il était temps (petit navire)
12/09/2014 : Faire des vo3ux avec du n9uf !


» Consulter les archives

RSS