Accueil

22/08/2017

Hard Corps ou quand le noyau dure

posté à 15h45

Le noyau donnant la pêche, j'ai passé un bel été entre mariages, sompteux paysages, mémorables stages et souriants visages.
Je serai dimanche prochain, si tout va bien, au départ de l'Ironman Vichy.
Je ne serai pas seul, entre les copains, les athlètes coachés et ma teammate Nadège, elle aussi engagée et déterminée sur l'Ironman. Les oranges sont pressées ;-)

 

 


En attendant, je souhaite à tous les participants de faire le plein d'

 


07/01/2017

back stAGe

posté à 16h04 dans "News"

Avant que l'encre ne s'ancre dans la plume par ces T°C négatives, quelques petites news.

Mi-novembre, j'étais donc au départ de l'Ironman Malaisie à Langkawi. Une belle course, une très bonne organisation, des conditions difficiles, bref de quoi passer une dernière finish-line avec plein de bonnes vibes. Mais au final, j'en aurais peu eu puisqu'après une nata tranquille pour ne pas sortir avec des bpm trop hauts, je me retrouve rapidement avec une vitesse anormalement basse pour une puissance relativement haute au vu des conditions (merci l'acclimation au Thanyapura Resort).

Pendant 2h30 au menu : cogitage, regardage des patins, testing des pneus, réfléchissements, déprimation plus loin, je me résous à m'arrêter pour en avoir le coeur net. Finalement, c'est le coeur serré puisqu'a priori, il n'y a aucun problème. Les roues, les manivelles, les roulettes de dérailleur, à chacune le constat est là : "et pourtant, elles tournent".

Je repars mais cest l'hallu sur la glu... je suis scotché, manquerait plus qu'un brit me dépose. Je jette l'éponge 15' plus loin sans avoir eu le loisir de l'essorer comme escompté. Je suis surtout dépité de ne pas comprendre.
30' au soleil à attendre le passage des copains près de T1 et je décide de rejoindre T2 par la côte au plus court et là, la roue arrière ne tourne plus du tout et coince contre le tube de selle. Le terme ambivalence prend tout son sens : heureux de comprendre, dégoûté de la raison. L'avant-veille, l'un des 2 boyaux de compet prévus présentant une entaille, je décide de le changer par le 3ème prévu à cet effet. Test la veille sans souci (quoiqu'avec le recul, ça n'allait déjà pas très vite mais je n'avais pas le compteur pour en être sûr) et le jour de la course, à cause d'un diamètre légèrement supérieur et/ou une dilatation supérieure en fonction de la chaleur, il venait à toucher contre le cadre. Voilà, voilà, tout ça pour ça :-(


Une manière de finir l'année sportive comme elle avait commencé : mode tristoune. Au moins y a de la cohérence ;-)


D'autant plus dommage que c'était donc ma dernière course en professionnel sur le circuit Ironman après 5 saisons. J'aurais eu l'opportunité de bcp y apprendre, plein de choses comprendre et parfois à la mesure de mes moyens entreprendre : une super expérience dont je pense avoir fait le tour.
Le bilan sommaire donne : 

- des places autour de 15è par grosse densité, autour de 10è par densité moyenne (7è à Kalmar, 9ème à Copenhague, 11è à Cozumel) et

- des chronos autour de 8h45 sur des parcours roulants aux distances complètes (8h41 en AZ / 8h42 à Copenhague).


L'envie de retrouver un peu de pression forte sportivement + la volonté de montrer à mes enfants devenus plus grands, un petit archipel du Pacifique m'amène donc à courir à nouveau en AG avec l'objectif de Kona 2018, qui passera par, et je l'espère dès, Vichy 2017.

Avec l'aide de mes partenaires d'entraînement (TBJ/Rouen Tri) et de mes teamates qui asmathent au Triathlon Store Team ;-), j'ai encore plein d'idées en tête pour continuer à m'améliorer et assouvir cette passion du triple effort ! Bonne année à tous...


 

 


14/10/2016

Bec & Ongles

posté à 15h45 dans "CR"

Ola a todos,

ce serait mentir de dire que je suis resté le bec dans l'eau lors du dernier IM Barcelona (petit CR ici), par contre, mes ongles sont restés dans le fond de la chaussette (ils ont dû croiser le moral à un moment ou à un autre). Du coup, 5j sans rouler, 1 semaine sans nager et 10j sans courir... et la Cup, pourtant ma tasse de thé, qui passe à la trappe :-(

Malgré tout l'entraînement a repris doucement avec mon petit sparring préféré vers l'IM Malaysia en espérant pouvoir placer un cycle à pied qui ferait grand bien et éviterait l'impro complète.
 

 

 


21/09/2016

Le bon mot ment face à l'instant damné

posté à 14h04 dans "News"

Septembre est presque derrière nous et seulement 2ème news de l'année.
Pas simple de donner des petites infos sur sa petite personne en ces temps troubles, se plaindre d'un récalcitrant tendon ou se vanter d'un hypothétique carton quand aussi régulièrement des drames se produisent. J'ai donc failli écrire fin juillet, que j'avais repris enfin un entraînement correct mais je n'ai pu... J'étais à deux doigts début août de vous montrer le beau clocher de la chapelle Sainte-Madeleine surplombant le bleu du lac de Roselend puis le rouge sous celui de l'église Ste Thérèse de ma ville de résidence m'en a dissuadé...

Bref, ... devant vos nombreuses (au moins √4000/1000) demandes, voici quelques nouvelles strictement sportives :

- après plusieurs mois de soins kinés (merci Eric) et de changement de positions du quotidien (sommeil, bureau, natation, course à pied) j'arrive à ne plus être gêné du tout par mes pathologies vertébrales

- durant cette période délicate, j'ai pu compter sur le soutien d'une bande de félés du tri qui sont même venus jusque dans ma cave, courant mars, me booster pour garder le cap et le moral. Ces usual suspects sont identifiables ici.  

- j'ai pu reprendre un entraînement régulier et proche du suffisant le 23 juillet, bien que toujours gêné par un TA, qui doit lui s'adapter aux modifs ci-dessus => toutes mes séances sont ici avec des photos souvenirs ici.


- j'ai pu valider le retour de sensations sympas via 2 départs (Vichy & Nancy) dont 1 finish line (plus de détails ici) en très bonne compagnie !

- je serai, si tout va bien, au départ des 3 courses majeures de ma courte saison (Ironman Barcelona puis Coupe de France puis Ironman Malaysia). Probablement qqs courses à pied hivernales ensuite à commencer par l'originale première deauvillaise.

- j'ai surtout retrouvé un plaisir fou à mettre tout en oeuvre pour kiffer ce tri-process au-delà des résultats bruts avant que cette petite carrière tri pro cesse.


Voilà... c'était histoire de reprendre la plume pour viser des caps et espérer des paix.

Profitons avant de nous faire voler nos coeurs (ceux alourdis par la disparition de Jean Boudard il y a une semaine)

 

 


27/01/2016

Disque court, de la méthode...

posté à 13h28 dans "News"

Heureusement qu'il y a les phases d'arrêt aux stands pour petite blessure (pincement discal en l'occurence) pour avoir le temps de mettre qqs news même si j'essaie d'en poster plus fréquemment sur FB :-)

 

Depuis la dernière news ici, plusieurs courses avec des fortunes diverses pour lesquels vous pourrez trouver plus de détails ici, ponctuées pour les 2 gros objectifs de l'année d'une quasi-réussite à la Coupe de France où nous finissons 4ème et d'un quasi-échec à l'Ironman Cozumel, où j'ai failli sur plusieurs points. En marge de ces courses, il y eut également quelques moments symboliquement importants comme la présence (cf. photo ci-contre) sur le marathon Seine-Eure 2015 en octobre dernier, pour aider l'équipe organisatrice et penser encore plus fortement au grand absent de cette édition.

 

J'ai aussi eu l'occasion de faire un petit bilan de l'année ici puisque si les bonnes résolutions n'ont pas attendu le 1er janvier, les heureuses surprises sont également arrivées avant le 25 décembre via le privilège d'intégrer le Triathlon Store Team Pro dès la fin de saison pour préparer au mieux la prochaine mais j'aurai l'occasion de vous en reparler.


Trêve de discours, si l'on veut des(bonnes)cartes en main, faut de la méthode... incluant la base de la base, la répétition du geste :

 

 

 

 

 




» Consulter les archives

RSS